Sciences

Tempête solaire cannibale : que pourrait-elle faire à la Terre ?

Le Soleil a été assez animé ces derniers temps. Au cours des deux dernières semaines, elle a libéré une puissante éjection de masse coronale, une explosion de plasma qui se dirige vers la Terre et frappe notre champ magnétique.

Une tempête solaire cannibale arrive qui va faire beaucoup de dégâts
Les terribles dégâts qui pourraient être causés sur Terre par les prochaines tempêtes solaires.

Les scientifiques mettent en garde contre les effets des tempêtes solaires à venir sur la Terre ; les communications et même l’économie pourraient être affectées.

Une tempête solaire est un phénomène qui se produit lorsque le soleil émet des rafales de plasma conducteur d’électricité, appelées éjections de masse coronale (EMC). Ce vent solaire peut être très préoccupant lorsqu’il entre en collision avec le champ magnétique terrestre, car il passe généralement à des vitesses très élevées, comprises entre 250 kilomètres par seconde (km/s) et 3000 kilomètres par seconde (km/s).

En fait, lorsqu’une tempête solaire est qualifiée de « cannibale », c’est parce qu’elle atteint sa vitesse maximale, ce qui la rend beaucoup plus forte et potentiellement plus dommageable, causant des dégâts incroyables aux communications, à l’électricité, aux appareils électroniques et aux satellites.

Le dernier orage s’est produit le 3 novembre. Toutefois, le plus fort jamais enregistré a eu lieu en 1859, lorsque des aurores boréales se sont produites en Amérique latine et dans une partie de l’Espagne, de graves pannes d’électricité, des lignes entre l’Europe et les États-Unis, reliées par télégraphe, ont cessé de fonctionner et les aiguilles des boussoles se sont complètement déréglées.

Aujourd’hui, on s’attend à l’arrivée de beaucoup plus de tempêtes qui auraient de graves conséquences sur la Terre, notamment en 2025. La tâche des scientifiques consiste donc maintenant à trouver comment rendre les systèmes beaucoup plus résistants aux tempêtes géomagnétiques.

Mais peuvent-ils faire quelque chose au corps humain ? La National Aeronautics and Space Administration (NASA) a déclaré qu’il n’y aurait pas de conséquences directes : « Les rayonnements nocifs d’une éruption solaire ne peuvent pas traverser l’atmosphère terrestre pour affecter physiquement les humains ; cependant, lorsqu’ils sont suffisamment intenses, ils peuvent perturber l’atmosphère dans la couche où circulent les communications et les signaux GPS ».

Indirectement, cependant, les personnes seraient touchées, car de nombreux dommages peuvent être générés pendant ces orages, surtout s’il s’agit d’un orage « cannibale », car il s’agit généralement de rafales de radiations beaucoup plus fortes.

Les conséquences

  • Les communications et les signaux GPS peuvent être affectés, car le canal par lequel ils transitent est touché et une perturbation est générée.
  • Les engins spatiaux et les signaux radio à haute fréquence seraient également affectés, ce qui entraînerait la suspension des vols de longue durée.
  • Effondrement de la connectivité mondiale en raison de l’endommagement des câbles sous-marins, ce qui a pour conséquence que de nombreux pays se retrouvent hors réseau.
  • De nombreuses personnes seraient privées d’électricité à certains moments.
  • Des aliments périssables seraient perdus en raison de la stagnation de la distribution d’eau.
  • L’évacuation des eaux usées serait affectée.
  • Pertes économiques

Nous sommes en train de comprendre comment rendre divers systèmes résistants aux tempêtes géomagnétiques. Dans les prochaines années, ils pourront nous sauver d’une situation vraiment problématique.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité