Technologies

Une amende de 3 milliards d’euros infligée à Google par l’Europe ?

En matière d’amende infligée par la Commission européenne, le record est actuellement détenu par Intel. Le fondeur avait écopé d’une amende de 1,06 milliard d’euros en 2014 pour abus de position dominante. Pour le même motif, Google pourrait battre ce record.

Après sept ans d’enquête, la Commission européenne pourrait infliger au moteur de recherches Google une amende qui pourrait s’élever à 10 % de son chiffre d’affaires, soit près de 6 milliards d’euros. Rien n’indique pour le moment qu’une amende aussi importante soit infligée à la firme de Mountain View.

Mais à croire le Telegraph, l’amende que pourrait prononcer la Commission européenne pourrait tout de même être très conséquente. Le média évoque en effet le montant de 3 milliards d’euros !

Pour autant que le montant de cette amende soit confirmé, cette amende record serait une sanction exemplaire pour les nombreuses années pendant lesquelles Google a utilisé des pratiques anticoncurrentielles avec son moteur de recherche, notamment pour manipuler les résultats de recherche à travers ses algorithmes dans le but de favoriser ses propres services au détriment de ceux de la concurrence.

Si l’information du Telegraph se confirme, elle signifierait le début d’une période difficile pour Google vu que son système d’exploitation mobile Android est également dans le collimateur de l’Europe également pour abus de position dominante. La firme californienne est notamment accusée d’obliger les constructeurs de smartphones à installer des applications de Google et à écarter les applications équivalentes de la concurrence. Si cette autre affaire va jusqu’à l’amende, celle-ci pourrait une nouvelle fois valoir jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise, soit près de 6 milliards d’euros.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité