Sciences

De la vapeur d’eau détectée pour la première fois sur Ganymède, l’une des lunes de Jupiter

Ganymède, l’un des satellites galiléens, est le plus grand satellite naturel de Jupiter. C’est aussi la plus grande lune du système solaire, deux fois plus grande que la nôtre. Elle possède également une fine atmosphère d’oxygène. Et maintenant, le télescope spatial Hubble y a détecté de la vapeur d’eau.

De la vapeur d'eau détectée pour la première fois à Ganymède, l'une des lunes de Jupiter

Dans une nouvelle étude de la NASA, ils précisent que cela est possible car la surface de Ganymède est recouverte de glace. Dans certains cas, la température est suffisamment élevée sur cette lune glacée pour que l’eau se transforme en vapeur.

« Les astronomes ont réexaminé les observations de Hubble des deux dernières décennies pour trouver cette preuve de vapeur d’eau », explique la NASA.

Un autre détail important est que la couche de glace de surface cacherait une couche d’eau liquide à l’intérieur de la lune. La quantité d’eau sur Ganymède est si importante qu’elle dépasserait facilement celle de notre planète.

« Des recherches antérieures ont fourni des preuves circonstancielles que Ganymède contient plus d’eau que tous les océans de la Terre. Cependant, les températures sont si froides que l’eau à la surface gèle. L’océan de Ganymède se trouverait à environ 100 miles sous la croûte. Par conséquent, la vapeur d’eau ne représenterait pas l’évaporation de cet océan », ajoute la NASA.

La vidéo suivante rend compte de ce constat

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité