Technologies

WhatsApp, Facebook et Instagram subissent des plantages et des pannes de connectivité dans le monde entier

Les trois réseaux sociaux sont la propriété de Facebook et ont commencé à tomber en panne vers 17 h 40, heure française. Selon des experts indépendants, elle est due à une défaillance du DNS de la société mère.

Whatsapp momentanément hors service et incapable d'envoyer ou de recevoir des messages : Instagram et Facebook aussi.

WhatsApp, Facebook et Instagram, tous détenus par Facebook, connaissent des problèmes de connectivité à l’échelle mondiale, avec des incidents provenant du monde entier. Une série de crashs qui ont commencé vers 17h40 heure française et qui durent depuis plus de deux heures.

Un problème de plantage généralisé dans WhatsApp, Facebook et Instagram qui touche particulièrement la France et d’autres pays de l’UE, les États-Unis et différentes parties de l’Amérique latine.

Instagram et Facebook souffrent également de problèmes de connectivité qui empêchent un accès normal à leurs utilisateurs.

L’application de messagerie Whatsapp est tombée en panne ce lundi 4 octobre et ne permet pas à ses utilisateurs d’envoyer ou de recevoir des messages. Un échec qui semble s’être produit en France et dans d’autres parties du monde. Les réseaux sociaux Instagram et Facebook, qui appartiennent à ce dernier, ne semblent pas non plus fonctionner normalement.

Un responsable de la communication de Facebook a commenté la baisse des services des applications de l’entreprise :

« Nous sommes conscients que certaines personnes ont des difficultés à accéder à nos applications et produits. Nous travaillons pour que tout revienne à la normale dès que possible et nous nous excusons pour tout désagrément », a déclaré Andy Stone sur son compte Twitter personnel.

Le compte Twitter d’Instagram a également demandé un peu de patience aux utilisateurs concernés dans le monde entier :

« Instagram et les amis ont un peu de mal en ce moment, et vous pouvez avoir des difficultés à les utiliser – soyez patient, nous y travaillons », a déclaré l’entreprise.

Twitter le prend avec humour et a décidé de saluer « littéralement » tout le monde, profitant du fait que son service n’est pas en panne :

Le service des trois réseaux a été interrompu ce vendredi vers 17h30 en France et dans d’autres parties du monde. Dans le cas d’Instagram, il n’est pas possible de mettre à jour le mur de publications ou la barre de stories, et Facebook ne permet pas d’accéder au réseau social.

Pendant ce temps, le service Web Whatsapp est également hors service. Les crashs de Whatsapp se produisent avec une certaine fréquence et il est courant que les utilisateurs de l’application montrent leur malaise sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter est généralement l’endroit où l’on trouve le plus d’informations à ce sujet, car ce dernier n’est pas détenu par Facebook.

Pourquoi WhatsApp se plante

Le service de messagerie populaire est utilisé par des millions de personnes dans le monde. Bien qu’il ne soit pas le seul, il est le plus répandu parmi les utilisateurs. Son utilisation quotidienne pour envoyer des messages et passer des appels l’a rendu indispensable pour de nombreuses personnes. Il s’ensuit que lorsqu’il cesse de fonctionner, de nombreuses personnes peuvent devenir désespérées sans trouver de solution.

Peu importe le nombre de fois qu’un message est envoyé, la fameuse case à cocher ne s’affiche pas et une petite horloge apparaît à la place. Cela signifie que le message n’a pas été envoyé. La première chose que l’utilisateur doit vérifier est qu’il dispose d’une connexion par WIFI ou par réseau mobile. Si c’est le cas, nous parlons d’un échec de la part de l’entreprise.

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de la panne du système. Toutefois, la plus courante est qu’elle peut être due à une sursaturation. Les messages sont envoyés à des serveurs qui les transmettent aux destinataires. Lorsque ces serveurs sont saturés, une défaillance du système peut être envisagée. Une autre raison peut être que le code peut se produire en raison d’une mise à jour ou avec une base de données qui entraîne un dysfonctionnement de la base de données.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité