Don Quichotte : ils sont persuadés d’avoir retrouvé les restes de Miguel de Cervantès

Les restes de Miguel de Cervantès, l’auteur de Don Quichotte, auraient été découverts, c’est ce qu’affirme une équipe de scientifique.

« Après analyse de toute l’information […], il est possible de considérer que parmi les fragments découverts dans le sol de la crypte de l’actuelle église des Trinitaires se trouvent certains fragments appartenant à Miguel de Cervantès », c’est pas ces mots que Francisco Etxeberria, le directeur de l’équipe scientifique chargée des recherches, a annoncé la découverte des restes de Miguel de Cervantès, l’auteur de Don Quichotte.

La preuve formelle de cette découverte n’a pas pu être établie vu que les restes n’ont pas été identifiés de manière génétique, tout comme l’état des os n’a pas pu permettre de vérifier sa caractéristique spéciale, à savoir sa perte de l’usage de la main gauche de celui qui était surnommé « le manchot de Lépante ». De fait, cette identification se base sur un faisceau de présomptions.

« Il n’y a pas d’identification confirmée par la voie génétique », a expliqué l’archéologue Almudena Garcia-Rubio. « Nous sommes convaincus que nous avons entre ces fragments, quelque chose de Cervantès », a insisté Francisco Etxeberria.

« C’est un jour très important pour l’Espagne et pour notre culture », s’est réjouie Ana Botella, la maire de Madrid. Elle rappelle que « Cervantès est le premier écrivain, et le plus important en langue espagnole ».

Né en 1547 dans la vieille ville d’Alcalá de Henares, près de Madrid, Miguel de Cervantès a passé les dernières années de sa vie dans un quartier du centre de la capitale espagnole : le Barrio de las Letras. Il a été enterré dans ce quartier en avril 1616, sans connaitre le lieu exact de sa sépulture.

Alors que l’église des Trinitaires est classée au patrimoine culturel de la ville depuis 1921, fouiller ces lieux était compliqué alors que des religieuses y résident encore. Les recherches étaient d’autant plus compliquées que les restes de 8 personnes étaient recherchés et que ce sont ceux de 300 personnes qui ont été retrouvés par les scientifiques.

Alors que cette découverte ne va rien apporter de plus à la littérature, cela va donner une impulsion touristique et économique avec bien évidemment des foules de touristes qui vont se précipiter au couvent des Trinitaires.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSFR : la fin de sa box TV sous Android
Article suivantBill Gates pense que Steve Jobs aurait été un patron déplorable pour Microsoft

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here