Technologies

Le Metaverse pourrait contribuer à hauteur de 2,8 % au PIB mondial au cours de sa première décennie

L'information est tirée d'un rapport compilé par un cabinet de conseil économique qui a comparé cette tendance au développement de la technologie mobile

Le metaverse, l’univers qui combine la réalité augmentée, virtuelle et mixte, pourrait jouer un rôle crucial dans la croissance économique mondiale. Selon un rapport du cabinet de conseil économique Analysis Group, si l’adoption et l’impact du métavers évoluent de manière similaire à la technologie mobile, il pourrait contribuer à hauteur de 2,8 % au produit intérieur brut (PIB) mondial au cours de la dixième année suivant le début de son adoption.

Le Metaverse pourrait contribuer à 2,8 % du produit intérieur brut mondial au cours de sa première décennie
Au cours de sa première décennie, le Metaverse pourrait contribuer à hauteur de 2,8 % au produit intérieur brut mondial

En d’autres termes, si l’expansion devait commencer en 2022, l’adoption du metaverse au cours de la prochaine décennie pourrait se traduire par une contribution de 3 000 milliards de dollars au PIB mondial d’ici 2031. Comme pour la technologie mobile, on s’attend à ce que cette innovation ait des applications de grande envergure, susceptibles de transformer de nombreux secteurs économiques, notamment l’éducation, les soins de santé, la fabrication, la formation professionnelle, les communications, le divertissement et la vente au détail.

Le rapport, intitulé « The Potential Global Economic Impact of the Metaverse », évalue l’évolution de cette technologie si elle suit les traces des innovations réussies précédentes. Il prend en compte le taux d’adoption par les utilisateurs ainsi que l’effet sur le PIB.

« Actuellement, nous observons les premières étapes du développement, notamment le déploiement des infrastructures et des technologies susceptibles de soutenir le métavers. La mesure dans laquelle le potentiel économique du métavers est réalisé dépend de l’efficacité de l’infrastructure et des technologies développées et déployées, ainsi que du degré d’adoption de la nouvelle technologie par les consommateurs et les entreprises », mettent en garde les auteurs du texte, Lau Christensen et Alex Robinson.

Les chercheurs ont choisi la technologie mobile comme point de référence en raison de ses similitudes avec le métaverse, dans la mesure où elle combine des innovations existantes et émergentes pour modifier radicalement les paysages technologiques et économiques mondiaux.

L’équipe a utilisé les recherches sur les cycles de développement des technologies innovantes pour évaluer les effets directs, indirects, catalytiques et stimulants. Il s’agit de facteurs importants pour le PIB, notamment la création d’emplois, l’expansion des entreprises et la croissance économique.

Parallèlement, le rapport examine les technologies liées au métavers qui sont déjà utilisées, comme Pokémon Go, un jeu sur téléphone mobile basé sur la capture de créatures virtuelles. Google Maps intègre la réalité augmentée depuis plusieurs années.

En outre, on mentionne les lunettes de réalité virtuelle telles que l’Oculus Quest 2, qui permettent non seulement de vivre des expériences interactives dans le contexte du jeu, mais aussi de pratiquer des activités physiques comme la boxe dans un environnement entièrement numérique.

Les HoloLens de Microsoft, quant à elles, sont sur le marché depuis quelques années et, grâce à leur proposition de réalité mixte, elles ont permis de tout faire, de l’entraînement à distance à la propulsion d’autres types de rencontres où le temps et l’espace ne sont pas pertinents.

Le NFT et les crypto-monnaies sous toutes leurs formes ont modifié la manière dont les utilisateurs interagissent sur le réseau et constituent également une base sur laquelle le métavers va s’approfondir de plus en plus, ce qui, comme indiqué précédemment, n’est pas quelque chose de complètement nouveau mais plutôt la construction d’un concept utilisant des technologies existantes. En fait, on parle de l’Internet du futur ou d’une évolution de la connectivité qui existe actuellement dans l’univers numérique.

Les innovations technologiques du XXe siècle, telles que la téléphonie mobile, indiquent que le métavers a le potentiel de contribuer à la croissance du PIB, à la création d’emplois, à l’augmentation de la productivité et à l’amélioration du bien-être des consommateurs.

Les auteurs préviennent toutefois que pour que cela se produise, des progrès significatifs doivent être réalisés dans le développement et le déploiement de l’infrastructure pour cette technologie, la création de politiques qui soutiennent la distribution et l’utilisation généralisées et équitables du métavers, et l’introduction d’autres innovations créatives pour que cette technologie ait un impact significatif sur le monde.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité