Économie

Quelque 200 000 employés de Google continueront à télétravailler jusqu’en 2021

Les employés de Google continueront à télétravailler au moins jusqu’en juillet 2021, selon le Wall Street Journal après avoir parlé avec des personnes connaissant bien le sujet.

Sundar Pichai, PDG d'Alphabet, la société mère de Google

Cette décision concerne quelque 200 000 employés qui travaillent à temps plein pour l’entreprise. Jusqu’à présent, la société leur avait dit qu’ils retourneraient dans les bureaux à partir de janvier, ce qui implique une extension importante du siège social.

Cette mesure couvrira une grande partie des travailleurs du géant de l’informatique à titre préventif contre le coronavirus.

Le président exécutif d’Alphabet, Sundar Pichai, a pris cette décision la semaine dernière après avoir tenu une réunion avec Google Leads, un groupe composé de cadres supérieurs de l’entreprise.

Cette mesure vise à faciliter le travail des employés qui doivent concilier leurs tâches et leurs responsabilités à la maison. Cela peut représenter un défi, en particulier pour ceux qui ont des enfants d’âge scolaire, car on ne sait pas exactement comment les cours reprendront dans les mois à venir.

Les cas de coronavirus continuent de croître, dans un contexte d’ouverture économique et d’incertitude. C’est dans ce contexte qu’il a été décidé d’étendre le travail à distance, ce qui sera annoncé officiellement sous peu.

La mesure couvre quelque 200 000 employés de l'entreprise.

Cette décision concerne les employés de l’entreprise dans la plupart de ses sièges, y compris celui de Mountain View, en Californie, ainsi que dans d’autres unités aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Inde et au Brésil, entre autres.

La société a seulement commencé à ouvrir partiellement certains bureaux qui sont situés dans des pays qui n’ont pas été aussi touchés par la pandémie, comme la Grèce, l’Australie et la Thaïlande.

Google ainsi que Twitter, Microsoft ou Apple ont choisi en mars de mettre en place le travail à distance dans le but de protéger la santé de leurs employés.

Après plusieurs mois de cette modalité de travail, certaines entreprises ont commencé à réfléchir à un retour progressif dans les bureaux à partir de septembre, octobre ou janvier. Mais maintenant, la société dirigée par Pichai est sur le point d’annoncer une prolongation de ce mode de travail pour quelques mois supplémentaires.

Bien qu’il ne soit pas le seul à envisager de redéfinir la manière de travailler. Il y a un mois, Twitter a déclaré qu’une partie de sa main-d’œuvre pouvait travailler à domicile « pour toujours » si elle le souhaitait.

« Si nos employés ont un rôle et une situation qui leur permettent de travailler à domicile et qu’ils veulent continuer à le faire pour toujours, nous y arriverons », a déclaré la vice-présidente du personnel de Twitter, Jennifer Christie, dans une déclaration à CNN Business.

La pandémie a certainement reconfiguré notre façon de travailler. Certains pensent même qu’une grande partie du mode de travail à domicile est là pour rester.

En fait, Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Facebook, a déclaré qu’il s’attendait à ce que la moitié des employés de l’entreprise travaillent à domicile au cours des dix prochaines années.

La société n'a ouvert que partiellement des bureaux en Thaïlande, en Grèce et en Australie, pays moins touchés par le coronavirus.

« Lorsque vous limitez l’embauche à des personnes qui vivent dans un petit nombre de grandes villes, ou qui sont prêtes à s’y installer, cela exclut beaucoup de personnes qui vivent dans des communautés différentes, avec des antécédents et des perspectives différents », a déclaré M. Zuckerberg dans une émission en direct publiée sur sa page Facebook.

La grande majorité des entreprises américaines espèrent maintenir le télétravail au moins partiellement, une fois la crise du Covid-19 passée, selon une enquête d’une organisation économique publiée lundi.

Deux personnes interrogées sur trois sont « tout à fait d’accord » ou « d’accord » pour dire que l’expérience de leur entreprise avec la pandémie de Covid-19 entraînera une plus grande souplesse dans les modalités d’embauche et de travail au sein de leur entreprise », indique la National Association for Business Economics (NABE) dans son rapport trimestriel.

Plus de 80 % des personnes interrogées ont indiqué que leur entreprise maintiendra au moins « un certain degré » de télétravail après la crise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité